Place et priorité
Il n’existe pas de définition médicale officielle des réseaux de santé. Référence est toujours faite aux textes de loi (loi du 4 mars 2002, décret qualité 17 décembre 2002...). Les objectifs définis par ces textes sont : favoriser l’accès aux soins, la coordination, la continuité et l’interdisciplinarité. L’accent est mis sur « la qualité du service rendu à l’usager par une amélioration des pratiques… ».


Pour ce faire, les activités du réseau ne se limitent pas à la seule inclusion de patients, à la coordination, aux avis d’expert conseil donnés sur des situations cliniques et au soutien technique, logistique apportés, elles sont aussi constituées d’un programme de formations.

La formation est l’un des moyens mis en œuvre par les réseaux de soins palliatifs au profit des professionnels de santé et du médico-social pour réaliser l’objectif d’amélioration de la qualité de l’accompagnement des patients en soins palliatifs et de leur entourage à leur domicile. Elle doit permettre aux professionnels du domicile de travailler dans un plus grand confort sur le plan théorico-pratique et sur le plan psychologique.

La formation dans les réseaux est une priorité et un vecteur de promotion de la qualité de la prise en charge en soins palliatifs. Elle se décline à l’identique pour beaucoup d’entre eux (éprouver le travail en équipe par des formations pluridisciplinaires, par exemple). La formation apporte au-delà de la connaissance théorique et pratique un savoir-être, il peut s’agir de permettre à « la philosophie » des soins palliatifs de se diffuser.

Mise à jour le Mercredi, 01 Octobre 2014 12:16